Communication Coronavirus 4

Bonjour à tous,

Depuis hier soir, quatre semaines sont passées depuis l’allocution télévisée du Président Emmanuel MACRON du 12 mars dernier !

Et il se passe si peu, et tant de choses à la fois. Le confinement nous pèse à tous, d’autant que l’arrivée de ce satané virus correspond avec celle du soleil…

  • Comment faire pour résister à une envie de promenade en forêt, à l’heure où les bourgeons s’ouvrent ?
  • Comment faire pour résister à une envie de promenade en ville, à l’heure où les jupes sont de moins en moins longues ?
  • Comment faire pour résister à une envie d’amitié, autour d’un bon verre et d’un bon casse-croûte ?
  • Comment faire pour résister à une envie de sport, avec ses amis, même confinés au Palais de Sports, suivie d’un verre au local, à refaire le monde ?

Et pourtant il nous faut tenir, il en va, certes, de notre santé, mais aussi et surtout de la santé de nos proches…

Et puis, nous nous posons des tas de questions :

  • Le championnat de cette année est mort, certes, mais quelles seront les décisions prises par nos instances régionales et départementales ? On aimerait bien en savoir davantage, mais il nous faut être indulgents et nous rappeler que nous ne sommes guère qu’à la mi-avril
  • Nos jeunes – et en particuliers nos tout petits – ne trouvent-ils pas le temps trop long et arrivent-ils à s’occuper sans trop ennuyer leurs parents ?
  • La compagne d’Arnaud vit-elle bien sa grossesse par ces temps de confinement ?
  • Etc.

En tout cas, j’espère que – comme moi – vous ne passez pas votre temps devant les chaînes d’information en continu qui ne font qu’alimenter en permanence la psychose et que vous pensez à prendre régulièrement des nouvelles de vos proches (tout particulièrement les plus âgés).

De même, j’espère que vous ne prenez pas pour argent comptant toutes les stupidités qui circulent sur le net, parce que là, il faut bien le dire, on touche vraiment le fond !

Tenez bon, ce week-end n’est pas un week-end comme les autres, c’est celui du lapin de Pâques, et je suis certain que quelqu’un de votre entourage proche aura pensé à vous, et vous aura peut-être même envoyé du chocolat. Il paraît que c’est bon pour lutter contre le stress !

 

Votre Président

Pascal