Dimanche 17 septembre 2017 : Un artiste, adepte du beau jeu, nous quitte…

Les années se succèdent et il ne se passe malheureusement pas une saison sans que l’un de nos glorieux anciens nous abandonne. L’an dernier, c’était Manet TRETICA, et ce samedi, c’était au tour de Clément DEMANGE de jeter l’éponge, après de longs mois à lutter contre la maladie.

En juin 2014, un article lui avait été consacré dans notre Canard Handballé n° 7, et voici ce qu’il disait :

Clément DEMANGE… Un pur produit local au cœur de notre folle épopée des années soixante    

Clément DEMANGE, formé au basket jusqu’à l’âge de 14 ans, est arrivé au handball lorsque le club de basket-ball de HAGONDANGE s’est arrêté !

De suite, cet ailier gauche (puis arrière) a évolué entre les LAUX, GLOC, HELD, JUSZCZAK et autres, sous la direction de Manet TRETICA.

Du handball, il a toujours apprécié l’esprit de camaraderie et le goût du travail qui prévalaient dans ce groupe avec lequel il jouait… Qui était dû, selon lui, au fait que l’équipe ne comportait pas la moindre « vedette ».

Ses plus grandes réussites :

  • Son titre de champion de Lorraine sénior à 11 (le dernier attribué avant le passage au handball à 7),
  • Son titre de champion de France de D2, suivi de la montée en D1,
  • Cette année passée en D1 à affronter les plus forts,
  • Les invraisemblables rencontres jouées face au JAPON, à l’URSS, à GYÖR, à MAGDEBOURG, etc.,
  • Les matchs joués avec la sélection de Lorraine séniore contre le Palatinat, le Wurtemberg, le Luxembourg, etc.
  • La formation, en tant qu’entraîneur, d’excellents jeunes (BUTCHER, HALTER, etc.),
  • Et le fait que son équipe était toujours en championnat de France lorsqu’il a ressenti le besoin de passer le témoin aux jeunes.

Et pas la peine de lui parler de déceptions… Il a beau réfléchir, il n’en trouve pas !

 Par contre, il n’est pas avare d’anecdotes. C’est ainsi qu’il se rappelle fort bien que sa seule victoire en D1 l’a été aux dépends du futur champion de France, que cette année de D1 lui a également permis de se mesurer à un certain Daniel COSTANTINI, et qu’il lui est arrivé  –  en D2  –  d’avoir à déneiger le terrain de la cité avant certaines rencontres (et parfois même avec ses futurs adversaires, comme ce fut le cas avec les joueurs de STRASBOURG).

Ses crédos en tant qu’entraîneur :

  • Entraînements très axés sur le physique (2 à 3 entraînements hebdomadaires… entre 18h00 & 21h00,
  • Gros travail de défense en tiroir, avec interdiction pour ses joueurs de prendre un but à 6 m.,
  • Gros travail de montée de balle rapide.

Il n’a pas fait monter son équipe en D1 par hasard !…

 
   

A la lecture de cet article, il n’est nul besoin de dire à quel point de décès de Titi DEMANGE plonge la Section dans le désarroi. Il est, et demeurera à jamais, l’un des membres les plus éminents qu’aura compté notre Section dans ses rangs en 80 ans d’existence…

 

Au revoir Titi…

Pascal PETRY

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *