Marcel (« Manet ») TRETICA nous a quittés le 1er décembre dernier

C’est l’une des grandes figures de notre Section qui s’en est allée.manet-tretica-01

En effet, Manet a été l’un des piliers de cette fabuleuse équipe qui a traversé les décennies 50 et 60 en glanant succès sur succès, faisant ainsi, de notre club, l’un des clubs phare de la grande région. 

20111207180105938En décembre 2013, nous lui avions d’ailleurs consacré un article dans notre revue « Le Canard handballé »… Article que nous vous reproduisons ci-après :

Lorsque, à l’occasion de l’entre-tien que nous avions eu avec Jean-Marc SCHEHL, ce dernier nous avait dit que le joueur hagondangeois qui l’avait le plus marqué était « Manet » TRETICA, nous nous étions dits qu’il ne nous restait plus qu’ à faire un article dans notre revue sur ce colosse qui dirigeait la défense de l’Union d’HAGONDANGE comme personne, et que Jean-Marc comparait à Didier DINART (excusez du peu !).
Marcel (« Manet » pour ses amis) n’a guère débuté sa carrière de handballeur qu’en 1950, à l’âge de 26 ans, en même temps que son inoubliable frère Emile (« Milet »), et de Jean GLOC, tous deux décédés.
Il a commencé par le handball à 11, sur le terrain de l’Union, à la cité, où dès 1954/55 il était sacré champion de Lorraine… Avant de récidiver en 1957/58, saison durant laquelle l’Union remporte le titre de champion de Lorraine de handball à 11… mais également à 7 !
Marcel était un arrière de gabarit qui pesait sur les défenses adverses… Mais aussi, et surtout, un défenseur hors pairs.
Il a, entre autres faits d’arme, participé au match de gala ayant opposé une équipe de HAGONDANGE renforcée à l’équipe nationale du JAPON, en 1961. De même, il a fait partie de cette bande de copains qui a réussi à se hisser au plus haut niveau national, durant la saison 1965/1966.
Bon nombre de ses co-équipiers de l’époque (les DIEBOLT, LAUX, WEBER, HELD, BAUER, DEMANGE, etc.) doivent encore se souvenir de leurs exploits communs sur les terrains lorrains, certes, mais aussi nationaux.
Aujourd’hui, à bientôt 90 ans, il réside à MARANGE-SILVANGE, et même s’il vient de connaître un petit souci de santé, qu’il sache que tout un club pense à lui et espère qu’il saura à nouveau s’imposer dans le match qu’il vient d’engager avec la maladie.

Toute la Section (et en particulier les anciens qui l’ont côtoyé) se joint à moi pour adresser à ses proches nos plus sincères condoléances et les assurer qu’il sera à jamais dans le Panthéon du sport hagondangeois.

20111207180504801

Pascal PETRY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *